<< Retour aux inspirations


Le siège de la confusion

Le siège de la confusionLa réalité est plus souvent clémente que la pensée. C’est de ma pensée que la confusion, la tristesse ou l’inquiétude proviennent, car dans l’instant, il n’y a que le mouvement de la vie et ce que le corps doit faire pour y répondre.

La paix de l’esprit, c’est lorsque j’ai compris que la souffrance provient des pensées (jugements, croyances ou conditionnements) que j’entretiens à propos de la réalité qui est devant moi et la résistance que je lui oppose.

J'apprends à poser un regard sincère sur mes pensées et j'accepte la possibilité de changer ma perception.




Vous avez aimé cet article? Partagez-le...


<< Retour aux inspirations